HOME>>

 

 

Press info in French
EMBRYO

Des musiques vives, colorées, s'enroulant sur les pulsations de rythmes savants, nous capturant dans leurs méandres extatiques et chatoyants.
Musiques de métissages certes, mais bien trop élaborées pour être simplement qualifiées de "world music".
Car Embryo ouvre les portes d'un nouveau Jazz, ethnique, microtonal, exubérant, puisant aux sources des musiques et construit sur une pratique approfondie des instruments traditionnels (Afrique, Asie) souvent initiée dans leurs contrées d'origine.
Chercheurs inlassables,improvisateurs accomplis, ces troubadours visionnaires nous invitent à ouvrir les pages d'un fabuleux carnet de voyages à travers la planète sans frontières des sons.


« Embryo » n’est pas seulement un groupe de musiciens. C’est aussi l’emblème de la « Worldmusic », un projet en cours depuis trois décennies. Au cœur de ce projet : Christian Burchard, entouré de nouveaux musiciens apportant leurs influences africaine, asiatique ou arabe, relatait en décembre 1995 le journal : » Süddeutsche Zeitung », caractérisant ainsi l’œuvre du pionnier de l’ ethnologie venant de Munich. De tout droit avait qualifié Burchard, la même année, son Ensemble comme le : « Embryo World Band, feat. » avec des musiciens de quatre continents ! Ce groupe est perçu comme le maillon musical de diverses cultures, comme tremplin de ce que l’on appelle la « Worldmusic ».  Christian Burchard créa en été 1969 le groupe Embryo avec la forte intention de faire , selon lui: » Une musique de musiciens intelligents et qualifiés pour un publique compliqué et intelligent » . Mais cette équipe n’existait déjà plus en avril 1970, lors d
e la sortie de leur premier album « Opal ». Embryo se présente depuis le début comme une formation expérimentale, qui à coté du jazz, Rock, Soul, Blues et éléments de fusion, reste ouvert aux éléments de culture différentes. Le changement fréquents de musiciens n’a jamais compromis leur succès, bien au contraire : à chaque nouvelle distribution de musiciens développait Embryo une autre facette de sa créativité. En mai1972, le groupe répondit à une invitation du « Goethe Institut » pour une tournée de quatre semaines à travers le en effet les douaniers n’appréciant pas leur longue chevelure exigèrent qu’ils passent auparavant chez le coiffeur, même l’intervention de l’ambassadeur resta vaine. La fin de l’histoire étant que les musiciens gardèrent leurs longue chevelure et passèrent la frontière Africaine et furent récompensés avec de nouvelles expériences. Burchard : « C´était comme sur une autre planète. Nous n’avons rien c
ompris et seulement juste à la fin constaté qu’il y a là bas un autre système de son et une autre façon de penser le rythme». Sur leur 73 ème Album « we keep on », ils accueillirent pour la première fois le saxophoniste Charlie Mariano ainsi que le guitariste Roman Bunka dans la même année et formèrent ainsi le noyau bien consolidé du groupe Embryo. L’un des évènements le plus marquant fût incontestablement une tournée de huit mois au travers de l’Asie pour laquelle le »band » en septembre 1978 prirent la route , comme une grande famille de musiciens, de femmes, d’enfants, de routards avec une équipe de tournage constituée de huit membres, tous répartis dans trois bus. En revenant d’Afghanistan, au détour d’une route ils furent arrêtés par des hommes armés ( lors de la révolution à Téhéran), Burchard se rappelle même : « il y avait quelques mecs qui gesticulaient avec leurs armes. Ils étaient si nerveux que les recharges tombaien
t de leur magasin ». Les expériences (Presque toutes positives) de ce voyage ont été répertoriées sur le double album « Embryos Reise » et dans le film « Vagabunden-Karavane », qui fût diffusé sur la chaîne allemande ZDF en janvier 1981. En parallèle avec l’histoire du groupe, la fondation indépendante du label des disques « Boule de neige » (Schneeball) , que burchard & co. ensemble avec le groupe « Checkpoint Charlie » dans le milieu des années 70 initia. Le but de « Schneeball » était et reste de se séparer de maisons de disques aux tendances commerciales et de les commercialiser eux-mêmes par le biais d’autres magasins de disques, de la poste ou de le vente pendant les concerts. Même si le changement constant de musiciens (plus de 400) a apporté au fil des années une brise fraîche, cela n’a pas épargné le groupe d’avoir de petits différents. Burchard et son groupe voyagea dans différentes contrées de notre globe avec de diverses
formations dans les années 90, constamment à la recherche de nouvelles rencontres, inspirations et d’éléments susceptibles de relier les populations. Le groupe a sorti tout au long de leur carrière plus de 30 albums. Chacun avec sa propre personnalité, chacun avec un commencement plein de suspens. Il n’y a pas d’autres groupes allemands qui déterminent mieux le mot « multiculturelle » comme le groupe Embryo sait le faire.